Contact

Martin Häberli
Bärfischenhaus 10
3204 Rosshäusern

Informations clés

Origine: Dans les années 90, Peter Röthlisberger a commencé à échanger des petites surfaces peu pratiques avec des voisins, de manière à créer des parcelles plus grandes et mieux cultivables. Tout était basé sur des accords verbaux. Cette pratique s’est répandue entre collègues, et aujourd’hui, toutes les exploitations du hameau de Bärfischenhaus participent d’une façon ou d’une autre à un échange de surfaces.
Fondation: En croissance continue depuis 1990, un total de 7 exploitations est aujourd’hui impliqué dans diverses formes d’échange de surfaces.
Forme juridique: Société simple (subsidiaire, sans forme juridique convenue par écrit), dans chaque cas entre les chefs d’exploitation qui échangent les surfaces concernées.

Les surfaces effectivement exploitées sont indiquées dans le recensement coordonné annuel des données agricoles.

Durée: Valable jusqu’à nouvel ordre, peut être annulé pour la fin de l’année jusqu’à la fin du mois de juin.
Participants: Martin Häberli, Peter Röthlisberger, comme exemples

Tous les agriculteurs du hameau et aussi des agriculteurs extérieurs participent. Généralement deux mais aussi jusqu’à 5 agriculteurs sont impliqués dans un échange de surfaces.

Surface totale concernée: Difficile de l’estimer, elle peut aller de quelques m2 à plusieurs hectares par participant. Parfois, jusqu’à cinq paysans sont impliqués dans un échange de surfaces.
Organisation: Accords mutuels, aucune structure organisationnelle fixe n’est nécessaire.

Chaque exploitation participante peut convoquer une réunion informelle si nécessaire.

Constructions communes: Aucune infrastructure et aucun nouveau chemin rural n’a été créé, ni aucun chemin rural existant ou voie d’accès supprimé. L’échange sert à redresser les contours des champs ou à raccourcir les distances entre les fermes et les champs.
Compensation/dédommagement: Les parcelles ou parties de parcelles échangées sont généralement de superficie égale, les avantages pour les deux exploitations concernées sont aussi équilibrés que possible, de sorte qu’aucun paiement compensatoire ou similaire n’a été nécessaire jusqu’à présent.
Communication: Possible à tout moment par téléphone ou lors de rencontres quotidiennes, toutes les personnes concernées vivent et exploitent dans le même hameau.

Ce système ne fonctionne que si la communication est maintenue. Les agriculteurs se réunissent chaque année pour régler ensemble les locations de machines et les livraisons en fin d’année. La séance se termine par une réunion commune pour discuter de la stratégie pour l’année à venir et de tout ce qui doit l’être.