Au début des années 1990, faute d’une structure régionale dédiée à la commercialisation de produits bio du Tessin, consommateurs-trices et producteurs-trices ont décidé d’unir leurs forces. Avec les années, ce qui n’était au départ qu’un petit groupe s’est transformé en une structure logistique conséquente et professionnelle pour la commercialisation des produits bio : ConProBio (Cooperativa Consumatori e Produttori del Biologico).

« Tout a commencé par une petite structure. Une dose de naïveté était certainement aussi nécessaire pour oser se lancer. »

Brigitte Bertoli, membre fondatrice et gérante de ConProBio jusqu’en 2019

Carte d’identité

Contact

Nom: ConProBio
Link:  www.conprobio.ch
Lieu:  Cadenazzo TI
Forme juridique:  Coopérative
Collaborateurs/trices:  15 employé-e-s pour 8 postes à temps plein, membres : environ 80 productrices et producteurs et 1700 familles du côté des consommatrices et consommateurs
Taille:  Distribution dans tout le canton du Tessin et dans le val Mesolcina (GR), chiffre d’affaires annuel d’environ CHF 3 millions
Zone agricole: non

Activités

Environ 80 producteur-trice-s bio, transformateur-trice-s et distributeur-trice-s livrent ConProBio, qui dispose d’un entrepôt, de bureaux et de trois camionnettes de livraison à Cadenazzo. Une fois par semaine, les produits de ConProBio sont distribués à des groupes de consommateurs et consommatrices (composés d’au moins quatre familles) sur la base de commandes groupées dans tout le canton du Tessin ainsi que dans le val Mesolcina. Organisés de diverses manières, les groupes sont chargés de transmettre les commandes groupées, de répartir les produits et d’établir les décomptes pour le paiement.

Actuellement, plus de 1700 familles passent commande à ConProBio. L’offre varie fortement en fonction de la disponibilité des produits et est adaptée chaque semaine. Le panier de produits est très diversifié et contient quasiment toutes les denrées alimentaires de base : fruits, légumes, produits de boulangerie, épices, boissons, produits laitiers, viande, sauces, céréales, pâtes, produits en conserve et bien plus encore. 41 % des produits proviennent du Tessin, 23 % du reste de la Suisse et 36 % de l’étranger afin d’enrichir l’assortiment.

Les consommatrices et consommateurs passent leurs commandes une semaine à l’avance, lesquelles sont ensuite regroupées avant d’être transmises aux entreprises de production. Cela permet de garantir que la livraison corresponde exactement à la demande et qu’il n’y ait pas de surplus. De leur côté, les productrices et producteurs ont la possibilité d’adapter leur offre chaque semaine. Il leur est également possible de proposer des produits en petites quantités ou de manière saisonnière. Si la quantité est insuffisante pour tout le canton du Tessin, seule une partie des consommateur-trice-s a accès à l’offre. Une brochure par famille, contenant des informations à propos des produits, des productrices et producteurs ainsi que d’autres thèmes, est régulièrement jointe à la marchandise. Les quelque 200 responsables de groupe et la centrale de Cadenazzo sont régulièrement en contact.

L’équipe

ConProBio est une coopérative à but non lucratif qui se compose d’un comité et d’une gérance. Le comité – composé de représentant-es des producteurs et des consommateurs et d’un-e membre de l’association bio régionale BioTicino – se réunit à intervalles réguliers. Il prend les décisions relatives au personnel, aux manifestations publiques et aux questions en lien avec la philosophie de ConProBio. Lorsqu’il s’agit de décisions à propos des affaires courantes, par exemple pour la préparation des commandes ou la logistique quotidienne, c’est la gérance qui est compétente.
Le centre logistique de Cadenazzo compte 15 employé·es (8 postes à temps plein). La clientèle est composée de familles de consommateurs organisées en groupes répartis dans tout le canton du Tessin et dans les vallées reculées de Mesolcina. Chaque groupe comprend une personne responsable, qui met un lieu de stockage à disposition, transmet les commandes et centralise les paiements pour les commandes groupées.

Histoire et avenir de la coopérative

La coopérative à but non lucratif ConProBio a été fondée en 1992. À l’époque, l’accès aux denrées bio n’était pas aisé, les grands distributeurs ne vendant pas encore de produits bio et les entreprises bio existantes se trouvant souvent dans des endroits très reculés. La philosophie de la coopérative était et est toujours de faire parvenir les produits bio directement des producteurs aux consommateurs. Les canaux de communication sont courts et des prix aussi équitables que possible sont pratiqués avec les productrices et producteurs.

Avec les années, ConProBio s’est fortement développée, principalement en raison du besoin des consommatrices et consommateurs d’avoir accès à des denrées alimentaires saines et de la région. Jusqu’à aujourd’hui, la coopérative est restée financièrement indépendante et n’a jamais reçu aucune aide financière pour ses activités.

« Si j’avais su dans quoi je m’embarquais à l’époque, j’aurais sûrement refusé. Heureusement, nous avons grandi lentement et ensemble. Aujourd’hui, nous sommes très fieres de ce que nous avons accompli et nous savons que nous sommes probablement uniques en Suisse. »

Brigitte Bertoli, membre fondatrice et gérante de ConProBio jusqu’en 2019

Financement

ConProBio prélève une marge sur les produits vendus pour pouvoir couvrir les frais courants. La marge des produits étrangers est plus importante que celle des produits tessinois, afin de pouvoir proposer des prix aussi bas que possible et tout de même équitables. Les coûts salariaux représentent la plus grande part des frais. Les producteurs s’acquittent d’une part sociale de CHF 20.–, les consommateurs d’une part s’élevant à CHF 50.–, ce qui constitue le capital de ConProBio. En outre, chaque membre paie une cotisation annuelle de CHF 50.–.

Facteurs de réussite

Les relations humaines et les contacts directs constituent une des forces de ConProBio et permettent de trouver rapidement des solutions lorsque des problèmes avec les produits ou les producteurs se présentent. Cela vaut également pour les fournisseurs étrangers, que ConProBio connaît aussi personnellement. ConProBio livre des vallées très reculées, ce qui se justifie par le fait que, en raison de la topographie tessinoise particulière, les autres entreprises ne livrent pas partout.
L’excellente qualité des produits et les canaux de communication courts et directs ont permis à la coopérative de gagner la confiance des consommateurs et consommatrices, une confiance souvent supérieure à celle dont bénéficient les produits bio des supermarchés.

Défis

À l’heure actuelle, le bio est présent partout, y compris chez les grands distributeurs. Cela a contribué à la demande en produits bio dans toute la Suisse, mais la grande distribution représente également une concurrence croissante. Par ailleurs, les départs constituent aussi un défi pour l’équipe, car une nouvelle collaboratrice ou un nouveau collaborateur a besoin de beaucoup de temps pour se familiariser avec le système.

Une chance pour les nouveaux venus en agriculture

ConProBio permet aux productrices et producteurs de livrer des marchandises en petites quantités ou pendant une période limitée. Elle offre ainsi une possibilité de commercialisation aux petites ou nouvelles entreprises qui rencontreraient sinon passablement de difficultés sur le marché.

Rapport avec la ville

La coopérative ConProBio fait office de lien entre la ville et la campagne, en particulier les vallées reculées du Tessin. Elle offre des possibilités de commercialisation aux petites entreprises situées dans des endroits isolés. Les locaux administratifs et logistiques de Cadenazzo sont très centraux et accessibles au plus grand nombre. Les groupes de consommatrices et consommateurs sont répartis sur l’ensemble du territoire tessinois, bien que la représentation de ConProBio varie fortement d’une ville à l’autre : ainsi, Bellinzone compte de nombreux groupes, contrairement à Lugano.

Points forts

  • Transparence
  • Contact direct avec les producteurs et les consommateurs
  • Isolement du Tessin et limitations spatiales qui en découlent : le périmètre clairement défini est un élément d’orientation
  • Le comité fait office de représentation forte, apporte son soutien et mène les discussions de base. Il décide également de l’introduction de nouveaux produits.

L’image du titre provient de Chiara Frei, l’image de la carte d’identité était conçu par Mao Lorenzetti.