Pénurie d‘eau aiguë pendant les étés chauds et secs

Les alpages de Salaz et Hintere Alp sont situés au nord du massif du «Calanda à Haldenstein» à environ 1 800 m d’altitude. Les deux alpages, ainsi que celui de Quaggis et les pâturages communaux, appartiennent à la Commune d’Untervaz. Ils sont exploités par les agriculteurs de la commune organisés en groupements d’alpagistes, les « Alpterze ». Le massif du Calanda est principalement constitué de calcaire jurassique et crayeux dans lequel l’eau s’infiltre en grande partie et s’écoule sous terre vers la vallée du Rhin. Les précipitations étant relativement faibles, les alpages peuvent souffrir de la sécheresse durant les mois d’été.

Hintere Alp est principalement alimenté par la source de la commune voisine de Haldenstein. L’alpage est constitué de deux vallées, celle du nord ne disposant pas de source propre. Dans l’ensemble, l’approvisionnement en eau de l’alpage est précaire. Durant l’été caniculaire de 2015, une pénurie d’eau a affecté la fromagerie ainsi que les abreuvoirs des pâturages.

Noms et situations des alpages
Alpages de Salaz et Hintere Alp, Untervaz, GR, 1 300 -2 000 m d’altitude.

Propriétaire
Commune d’Untervaz

Superficie de pâturage
650 ha

Animaux estivés
Alpage de Salaz : 155 vaches laitières. Hintere Alp : 54 vaches, 134 génisses, 100 veaux. 180-génisses d’une année sur les pâturages communaux

Type d’exploitation
La Commune met les alpages à la disposition des agriculteurs d’Untervaz. Ils sont organisés en groupements d’alpagistes. Les propriétaires paient une taxe de
pâturage pour les animaux et fournissent des journées de travail pour les soins aux pâturages

Forme juridique
Alpage communal

Tourisme
buvette d’alpage sur Salaz, randonnée pédestre, productions de fromages d’alpage sur Hinteren Alp

Précipitations annuelles
1128 mm

Nombre de sources et débits
Alpage de Salaz 2 sources (source Stelli 15 l/min, source Planken couvre les autres besoins). Hintere Alp 2 sources (petites quantités, eau non potable), approvisionnement principal à partir de la source communale de Haldenstein avec 15 l/min

Consommation quotidienne d’eau
30 000 litres (21 l/min) pour l’alpage de Salaz (traite, pâturages et logement pour les collaborateurs), 25 000 litres (17 l/min) pour Hintere Alp (traite, fromagerie d’alpage et pâturages)

Ancien approvisionnement en eau
Eau de source avec captages et réservoirs

Sécuriser l‘approvisionnement en eau et améliorer sa gestion

Des mesures devaient être prises en raison de la précarité de l’approvisionnement en eau. La Commune a décidé de s’attaquer au problème de manière systématique. Elle a fait réaliser un état des lieux complet de l’approvisionnement en eau de Hintere Alp et des infrastructures partiellement vétustes de l’alpage de Salaz. Elle a ensuite étudié différentes solutions en vue de simplifier considérablement la gestion de l’eau dans les deux alpages et de garantir à long terme l’approvisionnement en eau potable et en eau d’abreuvement pour le bétail. Un système fermé devrait permettre une utilisation parcimonieuse de l’eau en fonction des besoins. De plus, l’approvisionnement en eau de la fromagerie d’alpage de Hintere Alp devrait être garanti à tout moment. La numérisation devrait également simplifier considérablement la maintenance à l’avenir.

Investissement alpage de Salaz
Renouvellement des captages de sources, extension et réhabilitation des stations d’abreuvement, pose de conduites avec une pompe à eau pour l’alimentation des bassin d’abreuvement, réparation des places d’abreuvement, construction de nouvelles places avec bassins d’abreuvement et mise en place de soupapes de réduction de pression, de robinets d’arrêt et de flotteurs, réhabilitation de la conduite d’acheminement du lait vers la vallée. De plus, d’importants investissements ont été réalisés dans l’infrastructure des bâtiments

Investissement alpage de Hintere Alp
Nouvelle conduite de raccordement au réservoir de Tschidera pour l’alimentation des abreuvoirs, nouvelle conduite haute pression au réservoir de Thalbrünnen pour l’alimentation de la fromagerie d’alpage, nouveau réservoir de Thalbrünnen, sept nouveaux abreuvoirs y compris une place avec station d’abreuvement, des réducteurs de pression, des robinets d’arrêt et des flotteurs

Organisation
Bureau d’études (planification), Commune (construction et entretien), groupement d’alpagistes (exploitation)

Coûts de planification et de mise en oeuvre
CHF 193 000.– (Hintere Alp), CHF 65 000.– (alpage de Salaz), CHF 150 000.– (réhabilitation de la conduite d’acheminement du lait)

Parrainage / financement
env. 2/3 Confédération et Canton, coûts résiduels (env. 1/3) Commune

Durée du projet
Hintere Alp fin 2015 à mi-juillet 2017. Alpage de Salaz automne 2017 à été 2020

Un système en réseau pour une utilisation parcimonieuse de l‘eau

Sur Hintere Alp, il fallait assurer l’approvisionnement en eau des abreuvoirs et de la fromagerie d’alpage. À cette fin, une nouvelle conduite de raccordement a été construite entre la conduite d’eau existante et le réservoir de Tschidera. Quand une quantité minimale de remplissage est atteinte, le réservoir de Thalbrünnen alimente automatiquement le réservoir de Tschidera grâce à la différence de pression d’eau. Ce dernier alimente ensuite les abreuvoirs des pâturages. L’approvisionnement de la fromagerie se fait désormais uniquement par le réservoir de Thalbrünnen. Il est assuré en tout temps grâce à sa quantité minimale de remplissage. Le réservoir a été nouvellement construit et la conduite d’alimentation a été remplacée par une conduite sous pression qui, contrairement à une conduite à ciel ouvert, fonctionne dans un système fermé avec surpression. Les abreuvoirs nécessitant une réhabilitation ont été remplacés par de nouvelles cuves en béton à débit contrôlé par des flotteurs. Des réducteurs de pression, des robinets d’arrêt et des flotteurs supplémentaires ont également été installés, ce qui augmente l’utilisation parcimonieuse de l’eau.

Vue d‘ensemble du projet Alp Salaz/Hintere Alp

Afin d’améliorer la gestion de l’eau sur l’alpage de Salaz et d’alimenter chaque enclos de pâturage, différents captages d’eau de source ont été renouvelés, les pâturages ont été équipés d’abreuvoirs supplémentaires et des stations d’abreuvement ont été réparées. La conduite d’acheminement du lait de l’alpage a été rénovée, ce qui permet désormais d’utiliser moins d’eau pour le rinçage de l’installation. De plus, un système de pompage d’eau a dû être installé pour alimenter les abreuvoirs de la région de Stelli.

Le réseau d’approvisionnement en eau constitue désormais un système fermé. L’eau est distribuée en fonction de la demande et est utilisée de manière parcimonieuse. L’approvisionnement en eau potable de la laiterie d’alpage est garanti à tout moment. Le système d’abreuvoirs en réseau permet de compenser les fluctuations de volume par l’apport d’eau d’autres captages. La première épreuve décisive a été l’été chaud et sec de 2018, durant lequel le nouveau système de gestion de l’eau de Hintere Alp a montré qu’il fonctionnait parfaitement.

Télécharger le portrait en PDF