Coordination nécessaire entre le surplus et l’utilisation parcimonieuse

La région de Bergen – Schinboden est composée de trois alpages, Unter Schinboden, Ober Schinboden et Guetentalboden. Ils sont situés au Muotathal, dans le Canton de Schwyz. Les parties supérieures bénéficient de peu de ruissellement de surface et les prés à litières occupent de grands espaces dans les parties basses. La qualité de l’eau est suffisante pour abreuver le bétail, mais l’eau potable doit être traitée dans une grande partie de la région. L’eau provient de trois sources dont le débit est variable. Il existe des points d’eau naturels dans la partie nordouest, mais ceux-ci n’ont pas encore été captés et utilisés de manière contrôlée. La source supérieure de Schinboden s’est complètement tarie en 2018. Il n’était donc plus possible d’abreuver le bétail dans les pâturages d’Obere Schinboden et il a fallu en retirer les bêtes.

L’alpage voisin de Guetentalboden, situé en contrebas, est alimenté par sa propre source. Le surplus d’eau est utilisé depuis des années pour faire fonctionner une petite centrale hydroélectrique. Jusqu’à maintenant, elle produisait assez d’électricité pour les besoins de l’alpage. Cependant, pendant les années de sécheresse, le volume d’eau provenant de cette source a tellement diminué qu’il ne suffisait plus pour alimenter la turbine.

Noms et situations des alpages
Ober et Unter Schinboden, Guetentalboden SZ, 1300 -1750 m d’altitude

Propriétaire
Oberallmeindkorporation Schwyz (OAK)

Superficie de pâturage
env. 160 ha

Animaux estivés
200 animaux, dont environ 185 bovins

Type d’exploitation
exploitation privée sur des terres appartenant à l’OAK

Forme juridique
corporation publique

Tourisme
col du Pragel, parc découverte-aventure Muotathal, randonnée pédestre

Précipitations annuelles
2 000 mm

Nombre de sources et débits
source supérieure: 0 -500 l/min, source inférieure: 66-500 l/min, (source 3 Guetentalboden)

Consommation quotidienne d’eau
env. 9 500 litres (9,5 m³), le surplus est utilisé pour la production d’électricité

Ancien approvisionnement en eau
exploitation de 3 sources pour 3 alpages, utilisation d’eaux de surface sans réservoir

Manque d’eau périodique et réorganisation

Les années de sécheresse ont entraîné un changement dans le rapport à l’eau, l’utilisation parcimonieuse de cette ressource est devenue de plus en plus un sujet de préoccupation pour les propriétaires et les exploitants des alpages.

Les étés secs de 2015/2018 ont montré que les quantités d’eau disponible peuvent être périodiquement insuffisantes, voire localement inexistantes. Dans une région traditionnellement riche en pluie, il s’agit d’une situation totalement nouvelle qui appelle de nouvelles solutions. Dans le canton de Schwyz l’OAK est propriétaire de 152 alpages et de leurs ressources en eau. L’OAK organise donc l’approvisionnement en eau et l’utilise comme un bien public du point de vue de la gestion des alpages. L’OAK peut décider de la localisation des captages d’eau et des règles applicables à son utilisation. Elle gère également le stockage, la distribution et l’utilisation parcimonieuse de l’eau.

Afin de garantir un approvisionnement à long terme durant les mois d’été, l’OAK a étudié les quantités d’eau rejetées par les sources au printemps. Les sources ont été surveillées et leurs débits mesurés périodiquement pendant environ deux ans. En raison des résultats surprenants concernant les fluctuations des quantités d’eau, un projet global a été élaboré.

Investissement stockage
3 nouveaux réservoirs d’eau de 12 m3 , 4 gouilles / étangs (réservoirs d’eau naturels)

Investissement distribution
4 nouveaux captages d’eau, nouvelles conduites d’eau, divers abreuvoirs

Investissement énergie
installation d’une pompe à eau (pompe électrique), batteries pour le stockage de l’électricité, nouvelle conduite d’acheminement pour la centrale hydroélectrique existante

Organisation
OAK, Canton de SZ

Coûts de planification et de mise en oeuvre
CHF 220 000.–

Parrainage
contributions pour les mesures d’amélioration structurelles au niveau fédéral 33 %, Canton 30 %, District de Schwyz 10 % (73 %). L’OAK paie 70 % des coûts résiduels (27 %), les propriétaires de chalets privés 30 %

Durée du projet
conception 2015, planification 2016, réalisation 2018-2019

Priorisation, stockage et nouvelle distribution

L’OAK a décidé de ne pas capter la source supérieure d’Ober Schinboden, qui se tarit pendant les longues périodes de sécheresse. En revanche, elle a opté pour une exploitation optimale de la source inférieure, plus constante. Cela signifie que le captage de la source a dû être refait et son eau acheminée vers un nouveau réservoir. Une partie de l’eau de ce réservoir, est pompée vers Ober Schinboden, une autre partie est dirigée vers Unter Schinboden. Grâce aux nouvelles conduites d’eau, une petite centrale hydroélectrique peut y être exploitée pour alimenter en électricité les deux alpages. L’eau est acheminée à Ober Schinboden par une pompe alimentée en électricité par la centrale hydroélectrique.

L’eau destinée à la turbine est conduite du puits de la turbine depuis Unter Schinboden jusqu’au puit de la source de l’alpage voisin de Guetentalboden. Manque d’eau périodique et réorganisation Les années de sécheresse ont entraîné un changement dans le rapport à l’eau, l’utilisation parcimonieuse de cette ressource est devenue de plus en plus un sujet de préoccupation pour les propriétaires et les exploitants des alpages. Les étés secs de 2015/2018 ont montré que les quantités d’eau disponible peuvent être périodiquement insuffisantes, voire localement inexistantes.

Dans une région traditionnellement riche en pluie, il s’agit d’une situation totalement nouvelle qui appelle de nouvelles solutions. Dans le canton de Schwyz l’OAK est propriétaire de 152 alpages et de leurs ressources en eau. L’OAK organise donc l’approvisionnement en eau et l’utilise comme un bien public du point de vue de la gestion des alpages. L’OAK peut décider de la localisation des captages d’eau et des règles applicables à son utilisation. Elle gère également le stockage, la distribution et l’utilisation parcimonieuse de l’eau.

Afin de garantir un approvisionnement à long terme durant les mois d’été, l’OAK a étudié les quantités d’eau rejetées par les sources au printemps. Les sources ont été surveillées et leurs débits mesurés périodiquement pendant environ deux ans. En raison des résultats surprenants concernant les fluctuations des quantités d’eau, un projet global a été élaboré.

De cette manière, l’énergie hydraulique existante peut être utilisée deux fois. De plus, l’approvisionnement en eau et l’exploitation de la petite centrale hydroélectrique déjà installée sur l’alpage de Guetentalboden sont assurés. Le projet commun assure l’approvisionnement en eau et en électricité des trois alpages. En cas de pénurie d’eau, l’OAK décide des priorités d’utilisation. Ainsi, quand les surplus des captages d’eau sont insuffisants l’eau pour l’abreuvement et l’eau potable ont la  priorité sur la production d’électricité. Les goulets d’étranglement pour la production d’électricité sont comblés par des batteries. Outre l’optimisation du stockage et de la distribution de l’eau, quatre «gouilles ou étangs» (voir encadré ) et divers abreuvoirs ont été mises en place.

Vue d‘ensemble du projet

Télécharger le portrait en PDF