Sur une entreprise agricole familiale, la responsabilité principale des tâches ménagères incombe généralement à la femme. Ce travail invisible est depuis longtemps un problème dans le calcul du temps de travail. Si le travail est invisible, il n’est pas non plus possible de l’inclure activement et d’en prévoir les répercussions sur l’exploitation et la famille. Il y a dès lors conflit entre la charge de travail et les exigences sociales en matière de temps libre. Les frontières entre loisirs et travail ne sont pas clairement séparées. Ce qui péjore grandement la qualité de la vie au sein de la famille paysanne.

La répartition de la charge de travail est basée sur des modèles de comportement fortement liés au genre qui ont été vécus par la génération parentale.

Lorsqu’une femme entre dans une famille en commençant sa vie dans l’entreprise familiale, on lui attribue également un rôle auquel elle s’identifie plus ou moins. Son identification à ce rôle, à son tour, dépend de ses propres antécédents, qui ont façonné ses valeurs personnelles ainsi que les idées sur les fonctions et les rôles des membres de la famille.

Contexte historique, social et humain du 19ème siècle à nos jours de la vie paysanne

La vie de la paysanne

Source d’image: La paysanne pratique

La surcharge de travail
et le burnout

Fréquences des Burnouts dans l’agriculture suisse.
Reissig, Recherche agronomique suisse 8, 2017

Suicide dans le secteur agricole.
Office Fédérale de l’Agriculture, 2018

LabourScope – Un outil de planification pour l’agriculture et l’économie domestique.
Office Fédérale de l’Agriculture, 2018

Articles de presses

Le Bureau fédéral de l’égalité entre femmes et hommes soutient le projet
au moyen des aides financières prévues par la loi sur l’égalité.