Project Description

Projet «DigiPlanAlp»

Poursuite du développement de la vulgarisation pour les alpages

Le projet «DigiPlanAlp» a pour objectifs d’élaborer des principes de conseil harmonisés au niveau national pour le traitement des plantes problématiques et de l’embroussaillement sur les alpages, puis de les mettre à disposition des agriculteurs-trices et exploitants-es d’alpage sous forme numérique. Les fiches techniques existantes seront harmonisées dans les trois langues selon les groupes de plantes, accessibles dans une application pour smartphone et complétées par de courtes vidéos d’apprentissage.

DigPlanAlp

Contexte

Le traitement des plantes problématiques sur les alpages dispose d’une longue tradition dans la gestion des pâturages et dans le conseil agricole. Beaucoup de publications ont déjà été réalisées sur ce thème sous forme d’articles et de fiches techniques. Pour ces dernières, les principales organisations de transfert de connaissances, Agroscope, ADCF, FiBL et AGRIDEA, ainsi que les services cantonaux, ont rassemblé du matériel scientifique et pratique.

En 2016, la directive pour le traitement des plantes problématiques et de l’embroussaillement a été introduite dans les contrôles d’alpage et, en même temps, des valeurs seuils contraignantes ont été définies, au-dessus desquelles des mesures sont nécessaires. Cela a accru la demande de documents pour la pratique. Dans de nombreux cas, il s’est avéré que les documents existants n’ont pas été traduits ou coordonnés en termes de contenu, et que certains aspects font même totalement défaut.

Les approches antérieures à l’égard des plantes problématiques ont souvent impliqué l’utilisation d’herbicides, dont la gestion varie selon les services cantonaux. Les documents existants destinés à la vulgarisation sont axés sur le travail avec les herbicides. Il serait judicieux de procéder d’abord à une analyse minutieuse pour évaluer si cela a réellement du sens. L’objectif est d’effectuer une analyse différenciée afin d’utiliser les herbicides de manière ciblée et minimale.

Les possibilités technologiques en matière de transfert de connaissances et de vulgarisation ont évolué avec la numérisation. De plus en plus d’agriculteurs-trices et exploitants-es d’alpage utilisent leur smartphone pour trouver des informations relatives à des sujets actuels concernant l’économie alpestre. Par conséquent, l’utilisation de vidéos, de graphiques et d’images ainsi que la mise en réseau des connaissances sous forme numérique sont essentielles au succès du transfert de connaissances.

Processus

Le projet est divisé en deux étapes, réalisées en parallèle:

1. Coordination, mise à jour et élaboration du contenu des fiches techniques

  • Inventaire des connaissances antérieures pour cinq groupes de plantes
  • Refonte et mise à jour du contenu des fiches existantes, adapté au mobile
  • Coordination entre le FiBL, Agroscope, ADCF et AGRIDEA ainsi qu’avec les cantons

2. Numérisation, traduction et production vidéo

  • Nouvelle présentation et visualisation dans l’App AGRIDEA
  • Production de vidéos qui traitent des plantes problématiques choisies (4-5 minutes)
  • Site Web www.patura-alpina.ch avec des films et des fiches techniques numériques
  • Traduction et mise en réseau pour la diffusion dans le système de connaissances agricoles

Résultats

Fiches techniques sur application mobile, vidéos d’apprentissage sur patura-alpina.ch et sur les chaînes YouTube du FiBL et d’AGRIDEA.

Le contrôle du vérâtre blanc

Régulation des rumex des Alpes

Mandats
Projet de vulgarisation sur mandat de l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG)

Durée du projet et budget
2018 – 2019
CHF 90 000.–

Responsable
Daniel Mettler

Télécharger en PDF