Description

Étude de la topographie du terrain (pentes, éléments paysagers, etc.) afin de découper de la manière la plus optimale la parcelle pour prévenir l’érosion et de définir l’orientation du travail du sol. Ces éléments vont influencer l’accumulation et la vitesse de l’écoulement lors de précipitations.

Plusieurs possibilités sont existantes :

  • Travailler les parcelles en pente (<10%) perpendiculairement au sens de la pente
  • Favoriser l’alternance de cultures sur des parcelles de petites tailles ou étroites sur les terrains en pente
  • Favoriser les parcelles de grande taille où la pente est nulle

Exemple de pour le travail du sol dans la perpendiculaire de la pente :

Le travail du sol et la mise en place d’une culture dans le sens perpendiculaire permet éviter l’écoulement préférentiel et la formation de rigoles dans une culture. Il n’est pas toujours aisé de travailler perpendiculairement à la pente (cas de petites parcelles étroites en pente où la disposition, la forme et la dimension des parcelles ne sont pas optimales). Il faut agir lors de remaniements pour optimiser ces facteurs afin de coordonner le sens du travail du sol entre les différents exploitants. Dans la rotation, il est nécessaire de tenir compte de ces parcelles pour y cultiver le moins possible de cultures sensibles (sarclées notamment, mais aussi les céréales) ou favoriser les échanges de parcelles entre exploitants.

Il est possible d’affiner le sens du travail du sol en le préparant en suivant les courbes de niveaux. Cette mesure permet d’éviter l’écoulement préférentiel et la formation de rigoles dans une culture notamment en cas de Thalweg. Elle permet également d’atténuer le risque d’érosion en nappe. Le but est d’avoir des sillons perpendiculaires à la pente, tracés lors de la préparation du lit de semences, qui feront office de petites digues et non plus de rigoles d’écoulement. Il faut semer en suivant scrupuleusement les courbes de niveau (un passage approximatif peut accélérer au contraire l’érosion). Outre un semis suivant les courbes de niveau, certaines parcelles demandent d’autres mesures d’accompagnement, par exemple une bande herbeuse. C’est le cas pour celle dont la formation d’un Thalweg est probable.

Ces deux systèmes sont efficaces que si l’on tient compte du pourcentage de pente et de sa longueur

Pente en % Longueur de pente maximale en mètre pour une culture épousant les courbes de niveau qui soit efficace
1-2 130
3-5 100
6-8 70
9-12 40
13-16 30
17-20 20
21-25 17

Ces deux stratégies peuvent se pratiquer sur des pentes même faibles. Elles sont fortement recommandées sur des sols limoneux-sableux.

Avantages

Lutte directement à la base
Facile à mettre en œuvre
Peut se faire à l’échelle de la ferme ou du bassin versant

Risques

Gestion des rotations plus compliquée
Augmentation du temps de travail car multiplication des angles

Contributions

Aucune

Coûts

Coûts bas voire nul pour une efficacité élevée

Retour au menu principal
Suivant