Description

Strip intercropping ou culture intercalaire consiste à cultiver deux ou plusieurs espèces de plantes différentes sur la même parcelle comme par exemple le maïs et le soja. Ce système de culture a été développé au États-Unis pour maximiser la productivité sur une même parcelle.

Les petites fermes avec divers systèmes de productions sont celles qui peuvent être les plus réceptives au strip intercropping.

Les bandes vont de 2 rangs de plantes jusqu’à 8 rangs. Le choix est dépendant de la limitation en eau dans une région donnée.

Avantages :

  • moins de compétition qu’au sein d’une monoculture
  • ce système permet des interactions complémentaires qui peuvent augmenter le rendement et les profits.

À lier avec la méthode de mise en culture perpendiculaire à la pente. Possible aussi de mettre la culture perpendiculaire au vent dominant pour avoir un effet brise vent (maïs – soja), créant un microclimat pour une des cultures.

Exemple culture :

Maïs – soja – avoine –> permet d’avoir un effet brise vent pour le soja. L’avoine est semé avant et ne concurrence pas le soja au niveau des nutriments, de l’eau et de la lumière.

Une mesure similaire est le semis des cultures en bandes alternées sur la parcelle. à la différence du strip intercropping, cette mesure à pour but d’intercepter ou de freiner les ruissellements dans et entre les cultures et améliorer l’infiltration de l’eau. Les cultures les plus sujettes à l’érosion sont implantées entre des cultures octroyant un taux de couverture élevé. Une alternance de cultures à risque (ex : sarclées) et de cultures couvrantes (ex : prairie) sur des parcelles étroites et perpendiculairement à la pente est à mettre en place. La largeur des parcelles doit être de 15 à 40 mètres en fonction de la pente et du risque d’érosion. Si les parcelles sont étroites, l’eau qui ruisselle ne parvient pas à prendre de la vitesse. Il est déconseillé d’implanter des cultures en bandes alternantes dans les coteaux particulièrement inclinés mais d’implanter des prairies temporaires ou permanentes. Cette mesure est à privilégier sur les pentes de 3 à 8%. Un ajout d’une haie entre les parcelles freinent l’érosion et contribuent à l’amélioration du paysage. Il est déconseillé d’implanter des bandes alternantes lorsque certains pans coteau sont trop inclinés (plus de 20°, impossibilité de passer avec des machines de récolte). Il est aussi déconseillé de mettre cette mesure en place quand l’aménagement parcellaire est défavorable et lorsque le réseau des chemins est mal conçu.

Cette mesure peut être combinée avec des mesures de protection comme un travail de conservation du sol. Cependant les coteaux étendus et allongés sont souvent cultivés par plusieurs exploitants, ceux-ci selon les cas devront se concerter pour résoudre les problèmes d’érosion qui risque de tous les affecter.

Avantages

Plusieurs cultures sur une parcelle
Bon rendement par bande grâce aux interactions entre les plantes

Risques

Nombreux passage sur le sol, risque de tassement
Besoin de plusieurs machines différentes pour la récoltes

Contributions

Aucune

Coûts

Précédent
Retour au menu principal