Description

Couvrir le sol permet de limiter l’effet splash de la pluie et l’arrachage des particules de terre du ruissellement.

Semis d’un couvert végétal avant, pendant ou après la récolte de la culture précédente.

Le semis avant récolte doit se faire avec un épandeur à engrais rotatif, qu’il faut positionner à 20 à 40 cm plus haut que les épis afin d’optimiser au maximum la répartition des graines. Attention : pertes par égrenage si la maturité de la moisson est trop avancée.

Pendant la récolte passage avec un semoir attelé au tracteur ou s’il est possible un semoir attelé à la batteuse

Après la récolte faire le semis le plus vite possible pour profiter de la structure laissée par le précédent et pour favoriser le développement. Il est possible d’effectuer un passage d’un chisel pour travailler la zone superficielle du sol (10-15 cm) avant le semis. Le semoir peut être équipé de disques afin d’éviter le bourrage suivant la culture principale qui était en place.

Les couverts végétaux peuvent être semés de juillet à septembre selon l’espèce et le précédent cultural (Règles PER : mise en place avant le 15 septembre ou exceptionnellement le 30 septembre pour lutter contre les mauvaises herbes).

Après une récolte tardive (octobre pour le maïs et la betterave), seul le seigle peut être semé comme dérobée.

Liste complète au chapitre « cultures intermédiaires » du classeur Grande cultures, pp. 15.11 à 15.20, AGRIDEA (vous trouverez les liens plus bas dans la page)

Entretien :

  • Aucun entretien spécifique
  • Semis direct de la culture suivante possible

Il est possible lors de récolte de blé ou une autre culture ayant une récolte en début d’été de mettre en place un couvert végétal dit d’interculture court. L’objectif est de semer ce couvert entre juillet et début août pour éviter d’avoir un sol nu avant l’implantation de la culture d’automne. Il faut mettre des plantes à pousse rapide, comme la moutarde, la phacélie, ou encore le trèfle d’Alexandrie pour une couverture rapide du sol, attention cependant à la famille botanique de la culture suivante (pont de maladies/ravageurs). Cette technique permet de maintenir une bonne structure et une bonne vie des microorganismes du sol. De plus cela permet de fixer les éléments minéraux comme l’azote, le phosphore et le potassium et limite le lessivage.

Le semis pour une bonne réussite se fait le plus rapidement après récolte pour profiter de l’humidité résiduelle, avec un minimum de pluie et de chaleur post semis afin de permettre une bonne levée et une croissance rapide des espèces. Un semis dense est préférable pour obtenir une biomasse suffisante. Si présence d’adventices vivaces sur la parcelle, cette méthode est à éviter. Il vaut mieux faire un désherbage chimique pour en venir à bout définitivement.

La destruction du couvert ne doit pas se faire trop tôt avant le semis de la culture d’automne car l’azote sera libéré trop rapidement. (source : Paysan-breton.fr)

La destruction des couverts végétaux empêche la montée à graine et initie leur décomposition par les organismes du sol. Une destruction tardive va avoir une influence importante sur la culture suivante : mise à disposition des éléments fertilisants (en particulier l’azote) retardée, assèchement du sol au printemps ou difficulté de réchauffement du sol. Si la destruction intervient dès la floraison du couvert, l’assimilation de l’azote par le couvert est terminé. Une destruction après ce stade augmente le risque de blocage de l’azote pour la culture suivante.

Les moyens disponibles sont :

Gel
  • Choisir des espèces sensibles au gel
  • Leur sensibilité est renforcée par un fort développement
Roulage classique
  • Sur sol gelé. Permet d’accroître la sensibilité des espèces au gel.
Roulage faca
  • De préférence sur sol gelé
  • Permet un hachage important du couvert et ainsi une minéralisation rapide
  • Méthode de destruction la plus sûre et la plus économique
Scalpage
  • Avec un travail superficiel sur un terrain ressuyé
  • Utiliser de préférence un déchaumeur à disque indépendant ou un déchaumeur à pattes d’oies
Broyage
  • De préférence sur un sol gelé
  • Permet un hachage important du couvert et ainsi une minéralisation rapide
  • Méthode coûteuse et gourmande en énergie
Labour
  • Destruction de tout type de couvert
  • Une grande masse végétale peut toutefois être gênante et l’enfouissement en profondeur peut créer un matelas bloquant la croissance de la culture
Herbicide total
  • Permet de détruire également les adventices vivaces présentes
  • En automne, en fonction des règles PER, les espèces annuelles peuvent être détruites par 2 à 3 L/ha de glyphosate (formulé à 360g/L) à part les légumineuses qui nécessitent 5 à 6 L/ha
  • Si possible, privilégier d’autres formes de destruction

Avantages

Amélioration de la structure
Contrôle des adventices
Biodiversité et activité biologique du sol
Recyclage d’éléments minéraux
Attrait paysager
Enrichissement en azote du sol
Réduction des pertes des nitrates
Limitation de l’érosion
Augmente la matière organique du sol

Risques

Le couvert maintient une ambiance humide et protégée favorise les limaces
Certaines espèces peuvent augmenter des risques parasitaires
Le couvert limite la possibilité de déchaumage, de faux-semis ou de lutte contre les adventices vivaces durant la période estivale
Le semis d’un couvert peut engendrer un travail du sol et des coûts de semences importants.
Pont de maladies/ravageurs si l’on ne fait pas attention à la famille botanique

Contributions

Aucune

Coûts

Coûts moyen pour une efficacité moyenne

Pour la mise en œuvre de cette mesure :

  • Travail du sol et semis = CHF 150.-/ha
  • Semences = entre CHF 45 à 190.-ha

Pour l’entretien :

aucun coût

Liens

Article de Biosuisse sur les couvert végétaux

Document produit par le FiBL : Les engrais verts clef du succès des maraîchers bio

Document produit par agroscope : Qualité des ensilages produits avec des cultures dérobées

Document produit par agroscope : Suppression des adventices par les couverts

Document produit par la chambre d’agriculture de Bourgogne sur les cultures intermédiaires

Document produit par Agrivulg (AgriGenève) Guide couverts végétaux 2019

Fiches techniques sur les cultures intermédiaires 15.11-12 services rendus, 15.17-18 systèmes de semis15.19 destruction,  du classeur « Grande culture », AGRIDEA

Liste des plantes pour les cultures intermédiaires 15.13-14 espèces à semer pur ou en mélangé15.15-16 choix des espèces du classeur « Grande culture », AGRIDEA

Fiche technique sur les cultures dérobées 15.23-24 du classeur « Grande culture », AGRIDEA

Playlist youtube sur les cultures de couvertures

Retour au menu principal
Suivant